16 décembre 2011

Vol d'enfance...

Comment parler de l'enfance violentée dans les quartiers difficiles de Marseille, lorsque les écoliers ont plus à dire sur le saccage des voitures et les trafics en tous genres que sur les jeux de la cour de récréation ? Comment convaincre que l'espoir reste possible, les progrès envisageables quand l'éducation semble mise à mal par la triste réalité vécue dans et hors les murs de l'école ? Comment dire l'indicible ? Marion Provansal, jeune anthropologue membre de l'association de chercheurs "Transvercités" à Marseille, peinait en... [Lire la suite]