20 mars 2012

Vous avez dit "liberté" ?

Peut-on être libre lorsqu'on se retrouve alité dans une chambre d'hôpital, perfusé, intubé, entravé par ces tuyaux apendiculaires, extensions monstrueuses de notre corps devenu étranger à nous même ? Lorsque la position allongée nous contraint à lever le regard vers ces hommes et ces femmes, debouts à notre chevet, qui touchent, palpent, pansent, lavent cette chair que nous tenions jusque là cachée ? Lorsque notre intimité, condition de notre dignité d'humain, est violée par nécessité, pour notre sauvegarde, certes, avec notre accord... [Lire la suite]