10 mars 2012

Le général-saltimbanque

La vie de Michel Crespin a débuté sous le signe de la débâcle. Bébé de l'exode - comme il se nomme lui-même -, né en octobre 1940 alors que l'armistice signé après la "drôle de guerre" a fini de jeter sur les routes les populations du nord de la France affolées et désemparées par la défaite, Michel Crespin perd son père résistant, tué au combat en juillet 1944. Michel n'a pas 4 ans ! Débâcle d'une famille amputée de la figure paternelle qui laisse démunis une veuve de 32 ans enceinte et ses deux enfants ! C'est par ce préambule que... [Lire la suite]