Marseille : renaître de ses cendres…

Par Solange Strimon

 

Tel le Phénix, ou… ne l’imaginons même pas ! Pour cette ville si souvent blessée, montrée du doigt, désemparée par le lourd déséquilibre économique et culturel de ses quartiers Nord et Sud, il est essentiel de retrouver en 2013 « une » fierté. La ville la plus médiatisée de France pour ses coups de gueule, son insolence, ses crimes, mais aussi son ciel bleu, sa qualité de vie, les nouveaux abords de son Vieux-Port, ses irrésistibles attraits, a donc commencé officiellement son année ce samedi 12 janvier 2013 par une clameur.

clameur

Avouez qu’il fallait y penser. Clameur guerrière de la bible ou clameur de louange, cette clameur annonce le début d’une année qui doit permettre à cette ville de renaître de ses cendres, tel le Phénix. Etrange toutefois ce lancement d’une Capitale Européenne de la Culture par une clameur. A Marseille, tout est possible, le pire et le meilleur. Question chiffres, selon que l’on se tourne du côté des optimistes ou des autres, l’espérance du nombre de touristes passe de 15 millions à 10 millions. Pour ce qui est de l’investissement, on parle d’un budget de 600 millions d'euros dans les chantiers d'infrastructures regroupant l’espace Marseille-Provence 2013.

Cette grande aventure, qui concerne près de 2,2 millions de personnes et près de 80 communes, dont Arles, Aix-en-Provence, Martigues, Aubagne ou Istres, fait déjà des grincheux. Pour le premier week-end des soldes, il n’est pas question de voitures dans le centre ville et les commerçants ont fait la grimace. Les a-t-on consultés pour fixer cette date ? De toute façon, l’individualisme étant devenu le trait de caractère le plus féroce chez les Français, aucune date n’aurait fait l’affaire. Les soldes n’ont plus l’attrait des années passées, étant donné les promotions offertes toute l’année, alors inutile de râler (autre caractéristique bien de chez nous). 200 entreprises ont choisi de soutenir MP 13 en y associant leur marque notamment. Tous les atouts sont réunis pour que Marseille sorte enfin de sa crise identitaire. Les élus de tous bords se sont mis d’accord pour l’élaboration des programmes (un fait rarissime). Quelque 500 événements culturels devraient satisfaire tout au long de l’année toutes les couches sociales, particulièrement les défavorisées.

Si les Marseillais acceptent de jouer le jeu de la réussite, c’est donc gagné. En tous cas, pour en savoir plus, allez sur http://www.mp2013.fr/ et venez sans aucun préjugé à Marseille vous rendre compte par vous-même de la métamorphose de cette cité : une belle au bois dormant sortie de son sommeil par le baiser d’Horus !

 la_clameur_1

la_clameur_2

La_clameur

Vous pouvez aussi lire l'article consacré à cet évènement sur notre blog : 2013, une année Capitale à partager.